Justine : "Mon histoire à La Fenière"

Mercredi 18.04.2018

Auberge La Fenière, route de Lourmarin, 84160 Cadenet

 

        Je m'appelle Justine.

        Voilà presque vingt et un ans que le monde dans lequel je vis m'intrigue, m'inspire et me fascine. Bourguignonne, épicurienne, j'aime la vie et ce que cette dernière peut nous apporter. A l'issue d'un baccalauréat littéraire et d'un bachelor en design culinaire à Avignon, l'Ecriture et la Gastronomie ont pris une grande place dans ma vie. Le chemin s'est alors vite tracé dans mon esprit; m'aventurer parmi les mots et les mets. C'est ici, dans le Luberon, que je pose mes valises pour une nouvelle ascension culinaire. 

        C'est ce mercredi 11 avril 2018 à neuf heures que tout commence : stagiaire chez Nadia SAMMUT pour cinq mois. Ma mission, écrire... ou devrais-je dire, raconter. Raconter une histoire. Celle de La Fenière. Une auberge, institut de cuisine libre, emplie d'amour du goût, du partage et de l'autre. Pour Nadia Sammut, intolérante au gluten (malade cœliaque), "changer le monde est le travail de toute une vie". Aujourd'hui, fondatrice de l'association With Love allergenfree et à la tête de La Fenière, Nadia retrouve sa ville natale, Lourmarin. "Un terreau fertile pour y faire naître un projet". Celui d'offrir aux intolérants mais aussi à tous, petits et grands, la possibilité de se régaler à travers une cuisine gastronomique simple et d'excellence gustative. "Je choisis de faire du bien aux autres, me confie-t-elle. Je souhaite que tout soit naturel et que les gens le soient aussi". Entourée de son collectif de travail, Nadia partage, transmet, raconte. Le tout avec une extrême humilité et amour de sa région.

        Dès le premier jour, je fus accueillie par Séverine, réceptionniste de l'auberge. Vint ensuite Marie, qui me présenta le domaine et l'endroit où j'allais dormir. Me voilà à présent au bureau, que nous partageons avec Shelley et Aube.                                                                                             La rencontre avec le personnel fut fluide, simple. J'ai immédiatement remarqué une complémentarité, un esprit d'équipe et une envie furieuse d'apprendre et faire partager leurs connaissances. Tous ici sont polyvalents, chacun apporte sa propre pierre à l'édifice et cela me plait. Ici les règles de la maison sont très claires -elles sont d'ailleurs affichées à l'accueil- s'aimer les uns les autres, aimer ce que l'on fait, être authentique, toujours essayer et partager. J'ai le sentiment d'être entrée au sein d'une famille. Une très grande famille accueillante formant des collaborateurs à l'esprit et la cuisine libre, sans gluten.                                              

        La définition même de la cuisine libre est une ouverture d'esprit; réunir tout le monde autour de la même table. "Créer un art culinaire plutôt que de réfléchir à une tendance" explique Nadia. Cette approche de la cuisine est nouvelle pour moi mais elle me semble tout à coup évidente. Pourquoi les intolérants au gluten, au lactose n'auraient-ils pas le même menu que ceux qui ne le sont pas ? Et si aujourd'hui tout le monde mangeait à la même table, les mêmes mets ? Retranscrire un goût, une saveur, un souvenir. "On me raconte quelque chose que je n'ai jamais mangé et j'essaye de le ré imaginer". C'est en effet ce que Nadia a fait avec le Paris-Lourmarin. Une étonnante "revisite" de la célèbre pâtisserie Paris-Brest, sans gluten ni lactose, à base de farine de riz demi-complète et lait d'amande.

        C'est après avoir lu plusieurs ouvrages sur la nutrition, la fermentation naturelle, la cuisine des producteurs locaux, l'intestin et l'équilibre acido-basique que mon travail s'amorce. Munie d'un calepin, d'un style et de mon téléphone portable, j'arpente les coins et recoins de La Fenière. Je pars à sa rencontre, mais aussi à celle de Guy et Reine Sammut -avec qui tout a commencé-  Nadia Sammut et Ernest Hung Do -les propriétaires- et tout le collectif de travail qui chaque jour contribue à l'évolution du projet. Tous ont une mission, une vision et une histoire différente. 

Bienvenue à l'auberge de La Fenière

 

                                                                                                                            Justine Dorier